Erdogan: Une constitution civile pour le centenaire de la République

Eklenme Tarihi: 11 Şubat 2021

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a souhaité qu’une nouvelle constitution civile, autour de laquelle “tous les segments du pays peuvent se retrouver”, soit adoptée avant le centenaire de la République en 2023.

Erdogan s’est exprimé mercredi au cours de la réunion hebdomadaire des députés de son parti, le AK Parti (au pouvoir), à l’Assemblée nationale.

Au sujet du projet de nouvelle constitution, Erdogan a déclaré:

“Avec le MHP, notre partenaire, qui a un regard positif sur cette proposition, j’espère que la Turquie aura l’occasion de préparer une Constitution civile pour la première fois de son histoire et de la soumettre à la nation dans un environnement de liberté réelle.

“Les conditions sont tout à fait appropriées pour débattre et préparer la nouvelle Constitution. En outre, nous avons besoin d’un toit plus solide afin de saisir l’occasion et prendre la place que nous méritons dans le changement de l’équilibre politique et économique mondial”, a-t-il assuré.

Le leader turc a affirmé que des efforts sincères seront faites afin qu’un socle le plus large de la société se retrouve autour du projet d’une nouvelle constitution civile.

“Nous devons élaborer un texte constitutionnel qui répondra aux besoins du siècle prochain, sans nous précipiter, à travers les consultations nécessaires avec tous les segments”, a-t-il dit avant d’ajouter:

“Les Constitutions, de par leur nature, sont obligées de recevoir le soutien de toute la société si possible, du moins de la majorité. Cela, à son tour, ne peut être possible que si la nouvelle constitution est préparée avec une formule dans laquelle tous les segments du pays peuvent se retrouver”

Il a souhaité que le pays puisse célébrer le 100ème anniversaire de la République en se dotant d’une constitution civile.

Le chef de l’Etat turc a salué la gestion de la pandémie par le corps médical en Turquie est affirmé, “Alors que les pays occidentaux sont en difficulté face à l’épidémie, nous avons commencé à nous préparer à la période post-épidémique”.

Erdogan a renouvelé son soutien à la République turque de Chypre du Nord et affirmé que la seule solution possible pour l’île est celle de deux états égaux.

“Le monde entier doit savoir que nous ne permettrons plus aux Chypriotes turcs de devenir victimes de l’absence de résolution qui dure sur l’île depuis un demi-siècle.

Il n’y a plus d’issue à Chypre, sauf pour la solution à deux états. Que vous l’acceptiez ou pas”, a-t-il martelé.