Akar : Le respect du plateau continental turc par l’Egypte est un développement “important”

Eklenme Tarihi: 06 Mart 2021

“Il est très important que l’Egypte ait fait un appel d’offres pour la prospection d’hydrocarbures en Méditerranée orientale en respectant les limites du plateau continental de la Turquie”, a déclaré, samedi, le ministre turc de la défense nationale Hulusi Akar.

“Nous partageons de nombreuses valeurs historiques et culturelles avec l’Egypte et nous estimons qu’il pourrait y avoir de nouveaux développements dans les jours à venir”, a déclaré Hulusi Akar en marge de l’exercice tactique ” Patrie bleue 2021 “.

La Turquie a repris la prospection énergétique en Méditerranée orientale en août dernier, après que la Grèce et l’Egypte aient signé un accord controversé de délimitation maritime, rejetant ainsi le geste de bonne volonté de la Turquie qui avait mis fin à la prospection.

L’Égypte a signé en août dernier un accord avec la Grèce, délimitant leurs frontières en Méditerranée orientale, mais certains détails de l’accord n’ont été révélés que récemment, notamment le respect par l’Égypte du territoire maritime de la Turquie.

Déclarant l’accord gréco-égyptien “nul et non avenu”, la Turquie a autorisé l’Oruc Reis à poursuivre ses activités dans une zone située à l’intérieur du plateau continental turc.

– La Turquie favorable au dialogue avec la Grèce

Attirant l’attention sur les problèmes entre la Turquie et la Grèce, Akar a déclaré : “Nous sommes favorables au règlement des différends par le dialogue, dans le respect du droit international et des relations de bon voisinage, de même que nous sommes ouverts au dialogue avec la Grèce”.

La Turquie s’est toujours opposée aux tentatives de la Grèce de proclamer une zone économique exclusive fondée sur de petites îles proches des côtes turques, au mépris des intérêts de la Turquie, le pays doté du plus long littoral de la Méditerranée.

Ankara a également déclaré que les ressources énergétiques présentes à proximité de Chypre doivent être partagées équitablement entre la RTCN et l’administration chypriote grecque de Chypre du Sud.