Erdogan: La Turquie fait face à une augmentation des feux de forêts comme dans plusieurs régions du globe
Eklenme Tarihi: 05 Ağustos 2021

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré : “Comme dans de nombreuses régions du monde, la Turquie a connu une importante augmentation des incendies de forêt”.

Erdogan s’est exprimé mercredi lors d’une émission télévisuelle retransmise en directe sur plusieurs chaines.

Concernant les nombreux feux de forêts déclarés au cours des 8 derniers jours dans plusieurs région du pays, le chef de l’Etat a assuré que comme dans de nombreuses régions du monde, la Turquie a connu une importante augmentation des incendies de forêt.

“Il y a eu 187 incendies en 8 jours (en Turquie). Parmi ces incendies, 15 sont actuellement en cours et une partie sont sous contrôle. Ici, il n’y a pas de place à la politique”, a-t-il souligné.

Il a fustigé l’opposition qui utilise selon lui cette catastrophe à des fins de récupérations politiques en véhiculant des mensonges.

“‘Pourquoi n’y a-t-il pas d’avions ici, pourquoi n’y a-t-il pas d’hélicoptères’ voici la terreur du mensonge. Actuellement, il y a 16 avions ici, avec ceux qui arrivent aujourd’hui, on est passé à 20. De plus, il y a 51 hélicoptères, ils sont toujours en marche, en action”, a-t-il expliqué.

Erdogan a rappelé que la lutte contre les feux se poursuit d’une manière intense sans aucun relâchement.

“(Feux de forêt) si ces lieux brûlent, ce sont nos poumons qui brûlent. On fera tout ce qu’on peut jusqu’au bout. Les incendies de forêt sont une menace internationale comme le Covid-19, que le monde entier doit combattre, voire une menace terroriste”, a-t-il dit.

Le chef de l’Etat turc a notamment insisté sur le fait que des nouvelles méthodes seront mises place afin de proposer un feuille de route dans la lutte contre les incendies.

Interrogé sur la situation économique du pays, Erdogan a assuré que le niveau de l’inflation baissera à partir du mois d’août.

“Août est le point de rupture, et à partir d’août, nous allons passer à une inflation faible”, a-t-il indiqué avant d’ajouter :

“Quand nous regardons les indicateurs avancés de l’économie, nous voyons que la tendance à la croissance se poursuit, et je le dis très clairement, nous allons attraper une croissance supérieure à 7%. Désormais, il est impossible que l’inflation augmente davantage. Parce que nous baissons également les taux d’intérêt une fois. Parce qu’un intérêt élevé nous apportera une inflation élevée, mais un faible intérêt apportera également une inflation faible.”

Après avoir affirmé que le vaccin turc contre la Covid-19 sera très rapidement disponible et mis à la disposition du peuple, Erdogan s’est dit opposé à toute imposition de la vaccination.

“Je ne suis pas pour imposer (ceux qui ne veulent pas se faire vacciner). Il est plus exact de faire fonctionner ce processus sur une base volontaire”, a-t-il relevé.