”Il faut négocier la solution de deux États sur la base de souveraineté égale”

Eklenme Tarihi: 15 Kasım 2020

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a souligné la nécessité de négocier la solution de deux États sur la base de souveraineté égale, en Chypre du Nord.

C’est ce qu’il a affirmé lors de sa participation aux cérémonies de célébration du 37e anniversaire de la création de Chypre du Nord turque.

”Il y a deux États et deux peuples séparés sur l’île de Chypre et il faut négocier la solution de deux Etats sur la base de souveraineté égale”, a-t-il indiqué.

Et d’expliquer que les “Chypriotes turcs vivent la tête haute sur leurs territoires avec liberté et dignité, bien que leur existence sur l’île soit ciblée”.

”Notre priorité est de garantir une solution durable de la cause chypriote, qui garantit les droits légitimes et la sécurité du peuple turc de Chypre du Nord”, a-t-il ajouté.

Pour Erdogan, ces derniers “ont été ignorés, leurs droit ont été violés pendant de longues années et ils sont l’unique victime de la crise chypriote”.

”Il est impossible d’établir un partenariat avec les Chypriotes grecs après sa destruction par la force des armes en 1963 et par le putsch du Conseil militaire grec en 1974”, a-t-il souligné.

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan a, dans ce contexte, assuré que l’objectif de l’ouverture de la zone de ”Marach” dans la partie turque de Chypre n’est pas de créer de nouvelles injustices, mais plutôt de les lever.

”Notre patience s’est épuisée en tant qu’Etat garant de même que celle de Chypre de Nord, face aux manœuvres diplomatiques ( des deux parties: grecques et chypriotes du sud, concernant les ressources énergétiques sur le pourtour de l’île)”, a-t-il averti.

Erdogan a insisté sur la poursuite des prospection en Méditerranée orientale jusqu’à parvenir à un accord équitable.