Le vice-président turc réaffirme son soutien aux Chypriotes turcs

Eklenme Tarihi: 24 Ekim 2020

 

Le vice-président turc Fuat Oktay a visité, samedi, le chantier de construction d’un hôpital pour soins d’urgence dans la République turque de Chypre du Nord (RTCN).

Oktay a visité l’hôpital qui a été financé par la Turquie et dont la construction a commencé en août. Il devrait être opérationnel dans 10 jours et disposera d’une capacité de 100 lits, dont 24 pour les soins intensifs et six salles d’opération.

S’exprimant lors de cette visite, Oktay a souligné le vif intérêt du président turc Recep Tayyip Erdogan pour le bien-être des Chypriotes turcs en cette période de pandémie.

“Nous espérons que personne n’aura jamais besoin de cet hôpital. Pourtant, en cas de besoin, la Turquie est au service de ses frères et sœurs avec tous les moyens dont elle dispose. Vous ne serez jamais seul”, a-t-il affirmé.

Oktay était accompagné par le ministre de la santé de la RTCN, Ali Pilli, et le ministre des finances, Olgun Amcaoglu.

Le vice-président turc a également visité la zone de Maras en RTCN, qui a été partiellement ouverte au public après 46 ans de fermeture.

Il a déclaré que la décision de la RTCN d’ouvrir partiellement la zone de Maras trouve un écho favorable auprès de la Turquie.

Notant que la région se trouve à l’intérieur des frontières souveraines de la RTCN, qui a le droit de l’utiliser conformément à ses propres intérêts, Oktay a déclaré que la RTCN l’avait gardée fermée pendant des décennies dans le but de montrer sa bonne volonté.

“Cependant, la perte de la valeur économique de Maras n’est pas juste, ni conforme au droit international. La RTCN va maintenant faire des efforts pour utiliser la région afin de créer des emplois et de la prospérité pour sa jeunesse”, a-t-il déclaré.

Maras était jusqu’à présent une ville fantôme où l’entrée était interdite, sauf pour le personnel de l’armée turque stationné en RTCN.

Oktay a assisté, vendredi, à la cérémonie de prestation de serment du président Ersin Tatar.